CALENDRIER événements

Retrouvez l’ensemble de nos événements passés et à venir en utilisant ce calendrier.

Dates clés

  • 1791

    Olympe de Gouges rédige la déclaration des droits de la femme et de la citoyenne en 1793, elle déclare avant d’être guillotinée « si la femme a le droit de monter sur l’échafaud, elle doit avoir également le droit de monter à la tribune »

  • 1792

    Première loi Française sur le divorce, elle sera abolie en 1816 et rétablie en 1884.

  • 1851

    Première femme à recevoir la légion d’honneur Angélique Marie Duchemin.

  • 1861

    Julie-Victoire Daubiée a été, en 1861, la première femme française à obtenir le baccalaureat qui existait depuis 1808.

  • 1876

    Création de la première association de femmes réclamant le droit de vote par Hubertine Auclert.

  • 1900

    Première femme autorisée à exercer la profession d’avocate : Jeanne Chauvin.

  • 1907

    Les femmes mariées peuvent disposer librement de leur salaires.

  • 1936

    Premières femmes à participer à un gouvernement :

    • Cécile Brunschvicg sous-secrétaire d’état à l’éducation nationale
    • Suzanne Lacore sous-secrétaire d’état à la santé publique
    • Irène Joliot-Curie sous-secrétaire d’état à la recherche scientifique

    alors qu’elles n’étaient ni électrices ni éligibles, le gouvernement de front populaire de Leon Blum eut l’audace de les nommer à un poste de responsabilité. Elles ne prirent jamais la parole dans l’hémicycle.

  • 1944

    Les femmes obtiennent le droit de vote et l’éligibilité grâce au Comité Français de la libération nationale.

  • 1947

    Première femme ministre Andrée Vienot, députée des Ardennes fut nommée sous-secrétaire d’état à la jeunesse et aux sports par le gouvernement de Georges Bidault.

    Dans le gouvernement de Robert Schuman, Germaine Poinso-Chapuis est la première femme nommée ministre (de la Santé publique et de la Population).

  • 1949

    Simone de Beauvoir publie « le deuxième sexe ».

  • 1965

    Création de la première structure gouvernementale chargée des questions des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes il s’agit du Comité d’étude et de liaison des problèmes du travail féminin.

    L’autorisation des maris n’est plus demandée pour exercer une activité professionnelle et gérer ses biens propres.

  • 1967

    Loi Neuwirth autorisant la contraception

    Création du MLF

  • 1972

    Egalité des salaires entre les hommes et les femmes.

    Le concours de l’École polytechnique devient accessible aux femmes et c’est une femme, Anne Chopinet-Duthilleul, qui est reçue cette année-là major au concours d’entrée. Depuis 1972, le nombre de filles rentrant à l’École chaque année a nettement progressé : alors qu’elles n’étaient que sept polytechniciennes dans la première promotion mixte, elles sont 61 sur 400 en 2012.

  • 1974

    Françoise Giroud est nommée secrétaire d’état à la condition féminine par Valéry Giscard d’Estaing.

  • 1975

    Loi Veil autorisant l'IVG.

  • 1977

    Les Nations Unies reconnaissent officiellement la journée internationale de la femme à la date du 8 Mars, en France cette journée sera officialisée en 1982.

  • 1980

    Marguerite Yourcenar est la première femme élue à l’Académie Française

    Loi sur la répression du viol

  • 1981

    Création d’un Ministère chargé des droits de la femme par François Miterrand : Yvette Roudy est la première à occuper le poste ; elle est déléguée auprès du premier Ministre.

  • 1982

    LOI IVG et remboursement par la Sécurité Sociale.

  • 1983

    Loi Roudy sur l’égalité professionnelle.

  • 1991

    Edith Cresson est la première femme nommée Premier ministre.

  • 2000

    Loi du 6 Juin sur la parité :

    Accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives.

  • 2002

    Instauration du congé de paternité.

  • 2004

    Loi relative au divorce, précisant les dispositions relatives à la protection du conjoint victime de violences conjugales.

    Charte de l’Egalité et création du Label Egalité

    Accord national interprofessionnel relatif à la mixité et à l’égalité entre les hommes et les femmes, signé par le patronat et les syndicats.

  • 2006

    Loi relative à l’égalité salariale entre les femmes et les hommes, renforçant les moyens et engagements concernant la suppression des écarts de rémunération entre les hommes et les femmes, ainsi que la « conciliation vie professionnelle / vie familiale ».

    Loi renforçant la prévention et la répression des violences au sein du couple, ou commises contre les mineurs.

  • 2008

    Modification de l’article 1 de la Constitution : « La loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales ».

  • 2010

    Loi du 9 juillet, visant à faciliter le dépôt de plaintes par les femmes victimes de violences, avec de nouveaux types de délits (violences psychologiques et morales).

    Loi du 13 juillet, interdisant le port du voile intégral et interdisant toute dissimulation du visage.

    Création de « ONU Femmes », dont le siège est à New-York.

  • 2011

    Loi relative à la représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des conseils d’administration et de surveillance, et à l’égalité professionnelle. Ce texte prévoit l’instauration progressive de quotas (20% d’ici 2014, 40% d’ici 2017), pour aller vers la féminisation des instances dirigeantes des grandes entreprises, ainsi qu’un système de sanctions financières en cas de non-respect

  • 2012

    Promulgation d’une loi pour améliorer la parité dans la haute fonction publique française, avec l’instauration d’un quota qui devra atteindre progressivement 40% en 2018.

    Loi du 6 août, relative au harcèlement sexuel, et visant à combler le vide juridique laissé par l’abrogation du texte précédent par le Conseil Constitutionnel.

  • 2013

    Création, le 8 janvier, du Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes, en remplacement de l’Observatoire de la Parité.

    Création de la Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains.

    3 Juillet 2013 présentation du projet de loi sur l’égalité femmes hommes en conseil des ministres par la Ministre des droits des femmes Najat Vallaud Belkacem. En savoir plus

  • 2014

    La place des femmes en politique dans le monde.

    Situation au 1er Janvier 2014

    En savoir plus

    Loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes

    Communiqué de presse – Loi du 4 aout

  • 2016

    Loi du 13 avril 2016 visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées

  • 2017

    1er Janvier 2017 Mise en place de l’Agence de Recouvrement des Impayés de Pensions Alimentaires (ARIPA) permet de simplifier les démarches de recouvrement des impayés de pensions alimentaires pour les familles après les séparations et en particulier, pour les familles monoparentales. La ministre des Affaires sociales et de la Santé, le garde des sceaux, ministre de la Justice, et la ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes ont souhaité et assuré la création de cette agence qui offre de nouvelles protections et des services renforcés aux familles


    1er Janvier entrée en vigueur du congé de proche aidant

Chiffres clés

  • Perception de l’égalité entre les femmes et les hommes CLIC

  • Les 10 chiffres à connaitre CLIC

  • Les femmes représentent 75% des salariés à bas salaires
  • Le taux de pauvreté des femmes atteint 15% en 2010 ( 4,7 millions contre 3,9 millions d’hommes)
  • La rémunération annuelle des femmes est en moyenne inférieure de 27% à celles des hommes
  • Parmi les femmes ayant un emploi 29,9% d’entre elles travaillent à temps partiel ( 6,9% chez les hommes )
  • La part des femmes parmi les créateurs d’entreprises est de 30%
  • Les femmes disposent d’un montant de retraite brut mensuel de 1165 € contre 1749 € chez les hommes soit un écart de 33%
  • Les femmes assurent près de 80% des emplois domestiques
  • Les femmes consacrent en moyenne 3H52 par jour aux tâches domestiques
  • Une femme décède tous les 3 jours victime de son conjoint ou concubin, présent ou passé
  • Il n’y a que 26,9% de femmes députés, 22,1% de sénatrices, 9,5% de femmes préfets, 14,7% de femmes ambassadeurs
  • Source : ministère des droits des femmes Site web

  • Hommes et femmes : qui fait quoi dans la maison ?
  • Publié par le Ministère des familles de l’enfance et des droits des femmes cette enquête montre que le partage des tâches ménagères est loin d’être acquis. Site web

    Pour en savoir plus :

    Parution de l’édition 2017 des chiffres de l’égalité entre les femmes et les hommes Site web